Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théron Marie

Les différents navires de commerce

8 Mai 2013 , Rédigé par Tirant D'eau Tirant-d'eau Publié dans #Marine de commerce

Les différents navires de commerce

Les navires passagers

  • Navires de croisière

Les paquebots qui deservaient des lignes ont disparus, les quelques unités de cette époque ont été transformées en bateaux de croisière. Mais depuis une dizaine d'année, nous voyons une course au gigantisme, avec des bateaux de plus de 300m avec 4000 passagers (quellle horreur!). Il éxiste aussi des bateaux d'une taille bien plus raisonnable, pratiquants des croisières dites "à la française", avec moins de 400 passagers. Bien sur cela a un prix! Les bateaux de croisières modernes sont généralement propulsés par des moteurs électriques, alimentés par des groupes electrogène (jusqu'a 6). Sur les grandes unités les moteurs sont sous la coque et l'ensemble hélice/moteur sert aussi de gouvernail (pod). Les chantiers de St Nazaire se sont fait une spécialité dans la construction de ces géants des mer.

  • Transbordeurs (ferry)

Ce sont les bateaux qui assurent les liaisons régulières entre 2 ports, comme par exemple Calais/Douvres, Roscoff/Plymouth, Marseille/Ajaccio, qui prennent à la fois des passagers et des véhicules, voitures et camions. Ce sont des navires autour de 150m, fortement motorisés, capable de tenir plus de 20 noeuds de moyenne, et avec des possibilités de manoeuvres importantes grace à des propulseurs tranversaux de forte puissance. une porte à l'arrière et une porte à l'avant permettent le chargement et le déchargement rapide, Cabines, restaurants, magasins, ces bateaux proposent de véritables mini croisières. A coté de ces ferrys traditionnels, on trouve les navires à grande vitesse, qui assurent des liaisons à plus de 35 noeuds, souvent des catamarans. Le prix du carburant a largement freiné leur développement.

A titre d'exemple, un grand transbordeur comme le "PONT AVEN" de la Brittany Ferries mesure 184m, emporte 2600 passagers, longueur totale de roulage 3500m, il peut transporter 88 camions et 703 voitures.Il est propulsé par 4 diesels semi rapide totalisant 60 000CV

Les navires de charge sec

  • Porte conteneurs

Voir sur le blog l'article qui leur est consacré

  • Cargos de divers

Ce sont des navires polyvalents capables de transporter n'importe quelle cargaison seche, tole d'acier, engin, bois en grume (certains en ont fait une spécialité, les grumiers), moteur, éolienne etc. Ils peuvent aussi charger du grain, de l'engrais (vraquiers). Leurs dimensions vont de 60m a 250m, certains sont équipés de grues pour le déchargement, d'autres ont besoin de moyens portuaires. Les cales, uniques sur les petites unités peuvent atteindre 5 sur les plus gros cargos. Ces cales sont fermées par des panneaux metaliques totalement étanches. La propulsion est assurée en général par un seul diesel, lent ou semi rapide. Les vitesses commerciales vont de 10 à 14 noeuds

  • Rouliers (Roro, roll on roll off)

Comme leur nom l'indique, les rouliers transportent tout ce qui peut monter à bord sur des roues. Pour cela le bateau est équipé d'une immense porte arrière et de gigantesques garages sur plusieurs niveaux . On peut y trouver des camions, des remorques, des engins de TP ou agricole, des morceaux d'avion (Airbus), des tronçons de la fusée ariane, etc. Ce sont des bateaux complexes et couteux, délicat à charger (certaines charges indivisibles sont très lourdes). Les grands rouliers peuvent prendre des conteneurs en pontée. Il éxiste des rouliers spécialisés dans le transport des voitures neuves, les "voituriers" qui peuvent prendre jusqu'a 6000 autos. Leur immense silhouette est très repérable, leur manoeuvre dans la brise est très délicate tellement leur prise au vent est grande.

  • Minéraliers

Ces navires de grandes dimensions , jusque 300m sont spécialisés dans le transport des minerais et du charbon. Les 9 cales peuvent contenir jusqu'a 180000 tonnes de minerai (7200 semi remorques!). Ces bateaux ont des systèmes de ballastages très complexes. Ils viellisent vite, la structure subissant des efforts très importants. Beaucoup moins fortement motorisés que les portes conteneur (25 000CV), leur vitesse de croisière est de l'ordre de 14 noeud, les champions de l'économie, 1/2 litre de fuel lourd par tonne et par 24h pour 336km parcouru, un camion pour effectuer cette distance consommerai 7l de gas oil par tonne, 14 fois plus!

Les navires citernes

  • Pétroliers

Les plus gros navires (Very Large Crude Carrier, VLCC) font 330m de long et transportent 300000 tonnes de pétrole réparties dans une quinzaine de cuves. D'énormes pompes à vapeur permettent le déchargement. Pendant cette opération, des générateurs de gaz inertes permettent d'éviter l'accumulation de gaz explosifs. Un système de réchauffement de la cargaison (serpentin) permet de la fluidifier pour pouvoir la pomper.

Dans les année 70, on a essayé des bateaux encore plus grands, jusqu'a 550 000 tonnes, 4 bateaux construits, carrière commerciale très courte, moins de 10 ans, à cause du 1er choc pétrolier.

Des pétroliers de plus petites tailles assurent la distribution entre les grands ports pétroliers (Fos, Roterdam etc) vers des plus petits ports

  • Chimiquiers

Ils transportent des produits chimiques. Tous les produits même très agressifs peuvent être transportés sur ces bateaux très spécialisés. Ils ont jusqu'a 30 cuves, chacune ayant sa propre pompe pour le déchargement, le bateau peut donc transporter 30 produits différents. Des serpentins permettent de rechauffer éventuellement la cargaison, et chaque cuve est équipée d'un système de nettoyage automatique des cuves. Une cuve spéciale contient les résidus de nettoyage. Comme sur les pétroliers, un système d'inertage des cuves évite les risques d'explosion. Les cuves de ces bateaux sont soit en inox soit en acier peint à l'époxy pour résister aux produits transportés.

  • Methaniers

Sans doute les navires les plus couteux, le gaz liquefié est stocké dans de gigantesques cuves en inox, isolées thermiquement, car pour que le gaz reste liquide, il doit être refroidi. Pour supporter les déformation, les cuves sont réalisées en tole gaufrée. Pendant le transport, une partie du chargement s'évapore, ce gaz est récuperé, et sert à la propulsion du bateau. Et oui, ces bateaux se servent de leur cargaison pour se propulser!!! On ne peut totalement les vider, il faut impérativement conserver une certaine quantité de gaz liquide dans le fond des cuves.

La propulsion est assurée par des moteurs diesels capables de fonctionner aussi bien au gaz qu'au fuel. Malgré que ces bateaux soient de véritables bombes, il n'y a jamais eu d'accident grave. La qualité de ces bateaux et de leur équipage y sont pour beaucoup.

Le MN EIDER, un navire roulier affrété par la Marine Nationale. Notez son énorme porte arrière.

Le MN EIDER, un navire roulier affrété par la Marine Nationale. Notez son énorme porte arrière.

Le ferry PONT AVEN qui assure des liaisons entre la Bretagne, l'Angleterre, l'Irlande et l'Espagne

Le ferry PONT AVEN qui assure des liaisons entre la Bretagne, l'Angleterre, l'Irlande et l'Espagne

Pétrolier

Pétrolier

Le minéralier PIERRE LD, 170 000t de charbon dans ses cales!

Le minéralier PIERRE LD, 170 000t de charbon dans ses cales!

La silhouette typique des voituriers

La silhouette typique des voituriers

Le FLORENCE B un petit chimiquier français

Le FLORENCE B un petit chimiquier français

Les différents navires de commerce

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article